L'isolation en paille

La France est pionnière dans la filière paille au regard des autres pays européens. Elle réalise environ 500 nouveaux bâtiments en paille par an. On compte aujourd'hui environ 5 000 bâtiments isolés en paille en France, de tout type : maisons individuelles, logements collectifs et bâtiments publics. 

En 2012, la France est le premier pays européen à mettre en place les Règles Professionnelles de construction en paille. Ces règles proposent un cadre commun aux différents professionnels, et leur respect est la garantie de la bonne utilisation de ce matériau. 

La France est également le pays l'Europe où la construction en botte de paille est la plus ancienne. La Maison Feuillette à Montargis est construite en 1920 et est aujourd'hui le siège du Centre national de la construction paille. Si cette maison est la première au monde à utiliser une ossature bois et un remplissage en paille d'autres constructions, en paille porteuse, sont plus anciennes. Aux États-Unis, dans le Nebraska, des maisons datant de 1886 sont toujours en bon état.  ​

 

Ainsi la construction paille à déjà une histoire longue de plus d'un siècle, des textes normatifs et un solide retour d'expérience. Les avancées scientifiques permettent aujourd'hui de chiffrer ses qualités d'isolation thermique et de la classer comme l'un des matériaux les plus performant du marché. Sa relativement forte densité, 100kg/m2, en fait un isolant adapté au confort d'hiver, mais aussi au confort d'été, à l'inverse des isolants dit légers.  

Enfin, la paille répond aux enjeux écologiques de notre époque. Ce matériau n'est pas produit en tant que tel, mais est un résidu de la production agricole de blé. La paille est renouvelable en un an, et donc inépuisable et surtout particulièrement abondante. Le Réseau français de la construction paille estime qu'en France 10 % de la production annuelle permettrait d'isoler tous les bâtiments construits cette même année. Même si la paille n'est pas le seul isolant écologique, elle est certainement celui qui regroupe le plus d'avantages.

Maison.jpg

500 bâtiments par an en France

logo pro paille.png

2012 : création des règles professionnelles de la construction paille

Capture d’écran 2020-01-24 à 18.26.10.png

Un matériaux renouvelable en 1 an

Maison.jpg

1886

1886, plus ancien bâtiment construit en paille toujours en bon état

Article maison feuillette.jpeg

La maison Feuillette est conçue en 1920 par l’ingénieur Émile Feuillette (1871-1939) dans le but de réaliser une habitation économique et rapide à construire.
 

Article paru en 1921 dans la revue La Science et la Vie : « Fraîches en été, chaudes en hiver, les maisons de paille sont avant tout économiques », met en avant les avantages des constructions en paille.

Points spécifiques

logo feu.jpg

Normres incendie

Un essai incendie réalisé au CSTB sur une paroi en caissons isolés avec des bottes de paille a permis de démontrer que la paille peut satisfaire le règlement de sécurité contre l'incendie relatif aux établissements recevant du public jusqu'au R+2.

Selon les tests menés par le Réseau Français de la Construction Paille en 2010, la botte de paille enduite de chaux obtient une classification B s1 d0

 

Ce qui veut dire :

B = faiblement combustible.

s1 = Produisant peu de gaz combustibles

d0 = Ne produisant aucune gouttelette ou débris enflammés

robinet goute logo.jpg

Protection à l'eau

Comme tous les produits biosourcés, l'isolation en paille craint l'eau. L'exposition prolongée à l'eau entraine le pourrissement des bottes de paille qui doivent être changées.

 

Pour éviter ce problème Cubéco à mis au point un système de siphon de sol doublé d'une étanchéité renforcée sous chaque sortie d'eau. Ainsi même en cas de dégât des eaux majeur, l'eau est évacuée et ne rentre jamais en contact avec la paille. Ce système est présent dans les salles de bains, WC et cuisines afin garantir une sécurité maximale et une durabilité de la maison accrue. 

Matériaux biosourcés et incendie / Préfet de la région Centre-Val de Loire